L’ancienne abbaye du XIe siècle, à la fois proche de Paris et à la campagne, qui attirait les exclus par ses privilèges, vit ses terres coupées en deux par l’enceinte de Philippe Auguste vers 1200. Elle sut d’ailleurs tirer avantage de cette scission qui lui permit un enrichissement exceptionnel. De l’église abbatiale Saint-Germain à l’église paroissiale Saint-Sulpice, les différents témoins historiques nous rappellent que cet arrondissement fut important dans l’histoire de Paris et qu’il bénéficia d’une effervescence rare : choisi par les rois à plusieurs reprises, du fils de Clovis à Marie de Médicis, privilégié par les élites culturelles autour du théâtre de l’Odéon et enfin transformé par Haussmann.


Il est intéressant de se pencher sur les vestiges des siècles passés pour découvrir comment Paris fut

un foyer culturel et artistique innovant, entre démolition, sauvegarde et transformation

jouant avec les apparences.


Du gothique au classicisme français, des lieux d’habitation discrets aux lieux de démonstration du pouvoir

royal en passant par un rare exemple d’architecture rocaille à Paris. Découvrez pourquoi un artiste baroque italien a du se plier au désir de rationalité française et comment il réussit à donner le ton pour les décennies suivantes. Relevez les accidents de terrains, tous témoins de la typologie de l’ancien Paris. Et partez à découverte des surprenantes mises en scènes urbaines…


















Lieu du rendez-vous

La visite de Saint-Germain-des-Prés démarre devant l’église Saint-Germain-des-Prés (proche des métros Saint-Germain-des-Prés [ligne 4] et Mabillon [ligne 10]).

Le jour de la visite, le guide sera présent 15 minutes avant le début de la visite.

La visite dure environ 2 heures. 

La visite se termine devant l’église Saint-Sulpice (métro Saint-Sulpice [ligne 4]).